L’agenda culturel messin

exposition
Cet évènement est terminé, il s'est déroulé Du vendredi 5 au dimanche 14 mai 2017

Visuel exposition
« À l'heure où j'écris ces lignes les résidents de l'Hôtel City Plaza vivent sous la menace d'une éviction. Cet hôtel situé dans le centre ville d'Athènes n'est pas un hôtel comme les autres. Il a été sorti de sa longue période d'abandon par un groupe d'activistes qui veut croire que des alternatives aux solutions gouvernementales d'accueil des réfugiés sont possibles.

Ainsi, en avril 2016, ils ont poussé les portes de cet hôtel à l'abandon et embourbé dans une situation administrative complexe depuis sa faillite. Après une semaine de nettoyage et de rangement, les 92 chambres ont été mise à la disposition de réfugiés venant de Syrie, d'Afghanistan, d'Iran, d'Irak, de Palestine, du Pakistan, du Ghana... Aujourd'hui, un peu plus de 400 personnes y vivent, dont 150 enfants.

Plaza propose à ses occupants trois repas par jour, des soins médicaux, une école, des ateliers, une cafétéria, un salon de coiffure mais c'est aussi le coeur actif du combat pour les droits des réfugiés en Grèce. Au delà Plaza est un lieu de vie qui offre dignité et redonne espoir aux humains qui fuient la guerre et la pauvreté.

C'est dans ce contexte que nous avons décidé de lancer des ateliers photographiques pour les résidents de l'hôtel. Notre première idée était simple, laisser la liberté aux enfants d'écrire leur vie en images. Lors des deux premiers jours nous avons organisé des sorties photo bien encadrées. Il s'agissait pour les enfants de documenter un match de foot entre deux squats dans le quartier d'Exarchiea et la vie de la cuisine à l'hôtel. Après ces deux premiers tests, j'ai vite compris que pour éviter de revenir avec dix appareils photos contenant dix fois la même chose il fallait que je leur fasse confiance, que j'oublie ma peur de ne jamais revoir les appareils. J'ai alors commencé la distribution le matin demandant le retour pour le soir, ceci me permettant de réaliser une meilleure rotation en créant ce que j'ai appelé la 'Give me a camera waiting list' et surtout de laisser les enfants documenter leur vie au sein de l'hôtel. La chaîne de production d'images de Plaza s'ajustait naturellement.
Ensuite, à côté de ce dispositif nous avons ouvert un studio photo, ouvert de 11 à 17 heures tous les jours. Le studio était modestement équipé d'un morceau de tissu en guise de fond photographique et d'un réflecteur placé près de la fenêtre destiné à renvoyer les rayons de soleil sur les murs blancs et dans les regards des plus de 200 portraits qui ont été réalisé durant nos deux semaines de présence. Petit à petit, en les laissant utiliser le matériel, nous avons appris à faire confiance aux enfants. Avec l'appareil vissé sur le trépied, nous les avons laissé expérimenter la lumière, la façon de diriger le modèle en essayant de laisser au maximum les enfants appuyer sur le déclencheur. Nous avons observé une grande différence entre le fait de réaliser nous même les portraits et le fait de placer Samir (11 ans), Amir (6 ans), Rida (8ans) ou encore Hassan (12 ans) derrière l'appareil du studio. Des portraits beaucoup plus vivants d'où ressortait une grande présence dans les regards avec un mélange de fierté et de joie. Petit à petit nous nous effacions, laissant les enfants porter le projet qui leur était destiné. Notre rôle consistant à être là tels de bienveillants éducateurs, proposant mais sans limiter et surtout en étant attentif à prendre ce que le enfants pouvaient nous proposer.

L'idée de départ était de mettre ce lieu magique en lumière au travers des regards des enfants qui le peuplent. Nous voulions souligner que des alternatives aux pauvres propositions gouvernementales sont possibles. En peu de temps nous avons réussi à établir une confiance mutuelle permettant la production de quelques 10 000 images. Nous avons transmis nos savoirs dans le domaine de la photographie que nous voyons comme une écriture, s'efforçant de donner la parole à ces enfants que nos médias rendent malheureusement trop souvent invisibles. »

Texte & Photo : C.Somot

Exposition réalisée avec le soutien du Festival Passages en Lorraine et de Bout d'essais.

La vueLa cartePlus d'infos
 Logo La place de la République

La place de la République

Place de la République 57000 Metz

Partager cette exposition

Partager sur Facebook

Sinon...