L’agenda culturel messin

exposition
Cet évènement est terminé, il s'est déroulé Du 15 janvier au 14 février 2020 de 14h à 18h

332 | Emmanuelle Fructus

Visuel exposition
Depuis plusieurs années, la collecte de photographies anonymes est au centre du travail d'Emmanuelle Fructus. Aussi en 2006, elle crée Un livre ? une image, structure qui lui permet d'explorer la photographie de famille en acquérant des fonds d'images documentaires. Observer ces images pauvres, recenser, classer, nourrissent la réflexion autour de la pratique amateur : beaucoup d'images produites en grand nombre, stéréotypées et banales.
Ces centaines de milliers d'images sont g√©n√©ralement d√©laiss√©es. C'est l√† que le travail d'Emmanuelle Fructus commence. Toujours leur trouver une place ; ce souci l'a conduite √† collecter ces images pauvres de mani√®re obsessionnelle. Un protocole, une synth√®se de ces anonymes se dessine pour qu'ils s'ordonnent dans ses tableaux, d'abord sur de petits cartons o√Ļ ils sont r√©unis par groupe de cinq ou six, puis par lignes et colonnes, par affinit√©, esth√©tique ou densit√©, et enfin s'ench√Ęsser sous un cadre de verre. Ces acteurs anonymes sont surtout choisis en pied, d√©tourables, relativement nets, et, dans la mesure du possible, sans objet entre les mains. Telle une couturi√®re, Emmanuelle Fructus d√©coupe inlassablement ces personnages photographiques avec de petits ciseaux. Ses acteurs incongrus proviennent de la fin du XIXe si√®cle comme des ann√©es 1970. Elle extrait ces formes humaines de leur contexte pour les classer selon leur densit√©, leur brillance, leur colorim√©trie sur de petits cartons blancs de forme rectangulaire o√Ļ chacun est repositionn√© dans un espace neutre et sans histoire. Un nouvel ordre des choses.
Ce travail plastique questionne sur le lien entre la photographie et ses techniques. Le papier photographique est au centre des attentions d'Emmanuelle Fructus, elle consacre un temps infini à découper le plus nettement possible et à classer ses prises du plus dense au plus clair. Mais ce classement est loin de n'être qu'esthétique. La matière photographique est comme un pigment. C'est une couleur, une note particulière que l'on réunit avec d'autres pour que ce tout partage une organisation, un sens.
Chaque tableau doit comporter dans chaque série toujours plus de personnages, il n'y en a jamais assez. Telles des suites de chiffres et de dates, ces tableaux parlent aussi de notre Histoire, celle des disparus, des rescapés et des vivants.
La photographie de famille ne nous dit rien en soi. Aussi, il est toujours difficile de se projeter dans les faits historiques qui se r√©v√®lent √™tre des ph√©nom√®nes assez abstraits, puisque nous n'avons pas v√©cu affectivement la dite p√©riode photographi√©e, repr√©sent√©e. Ainsi, tous ces personnages extraits de leurs images d'origine, nouvellement assembl√©s comme des listes de noms, portent en eux le silence de leur histoire intime et celui de notre histoire. Les d√©clinaisons sont infinies. Emmanuelle Fructus ne cherche pas √† cr√©er des mythologies, mais bien plut√īt √† dresser des inventaires, une typologie photographique.

Le site de l'artiste : www.unlivre-uneimage.com
La vueLa cartePlus d'infos
 Logo La Conserverie

La Conserverie

8, Rue de la petite boucherie 57000 Metz

Partager cette exposition

Partager sur Facebook

Sinon...

Les autres évènements : exposition

Les expositions qui seront en cours, ce Vendredi
exposition EXPOSITION | Pas si betes ! Atelier de Jean-Marie, 71c rue de Pont-à-Mousson, Montigny-Lès-Metz
Du 27 janvier au 5 juillet 2020
EXPOSITION | Pas si betes !
Atelier de Jean-Marie, 71c rue de Pont-à-Mousson, Montigny-Lès-Metz
Entrée libre