L’agenda culturel messin

concert
jazz
Vendredi 13 décembre 2019 à partir de 19h

Visuel concert
Plateau incroyable pour cette 6ème Nuit du Jazz à l'Adagio, les frères Fox, Médéric Collignon, Mathieu Loigerot, Matthieu Roffé, ils sont déjà passés par notre belle salle, mais jamais avec ces formations inédites et incroyables !

Du bon jazz, jusqu'au bout de la nuit, c'est ce que nous promet cette programmation hors du commun !

Au programme :

  • Chamber Metropolitan Trio
  • Mathieu Loigerot Quartet (page Facebook)
  • nOx. 3
  • Médéric Collignon


  • Repas :

    Comme lors des 5 précédentes éditions, Jazzpote s'associe à notre nuit pour vous offrir un repas complet (13?), qu'il vous faudra impérativement réserver avant le 1er décembre à l'adresse suivante : jazzpote@hotmail.com





    Chamber metropolitan trio

    Le Chamber Metropolitan Trio est un trio de jazz français composé de Matthieu Roffé au piano, Thomas Delor à la batterie et Damien Varaillon à la contrebasse.

    Actif depuis 2012, le Chamber Metropolitan Trio est un trio de création. Son vecteur artistique réside dans la conjonction de la musique de chambre classique et le contrepoint, et le jazz américain dans lequel l'exigence est partagée à parts égales entre l'improvisation et la composition1. Le premier album du trio, Arkhé, sorti en septembre 2015 chez Hybrid' Music2est sélectionné par la Sacem dans le cadre de son aide à l'auto-production3. Un DVD Live sort également en 2017, et un nouvel opus studio, Tempus Fugit, est sorti en septembre 2019 chez Inouie Distribution.

    Outre l'interprétation de standards de jazz, le trio a à son répertoire les compositions de Matthieu Roffé le pianiste du groupe inspirées par ses pérégrinations à travers le monde et plus précisément le Japon, sa culture, son histoire, sa philosophie.

    Le nouvel opus du trio "Tempus Fugit" est une ode à la sidérurgie lorraine et aux métiers qui la composent.

    Le groupe remporte le Premier prix du jury lors des Golden Jazz Trophy de Lille en juin 2015.

    Deux premières tournées au Japon ont eu lieu en octobre 2015 et en octobre 2017, le trio s'apprête à visiter à nouveau l'archipel pour nouvelle tournée à l'automne 2019.


    Mathieu Loigerot Quartet

    Après plus de 10 ans de bons et loyaux services en tant que sideman pour de nombreux jazzmen et groupes lorrains , Mathieu décide de réaliser enfin un rêve de gosse, chanter les standards de ses chanteurs jazz préférés . Il s'accompagne bien évidemment? à la contrebasse! Re-visitant Franck Sinatra , Mel Tormé , Nat King Cole , Harry Connick jr? Le swing est omniprésent dans la musique de son quartet ,car on le sait tous « don't mean a thing if it ain't got that swing ». Il s'entoure de trois de ses collègues de longues dates partageant le même amour de cette musique et de cette période Pascal Nicol à la guitare, Jean Marc Robin à la batterie et Gael Le Billan au piano!



    nOx.3

    « Rien de nouveau » est, il faut l'avouer, un intitulé atypique pour un disque. Il dépeint avec concision le travail du groupe nOx.3 & Linda Oláh qui, sans prétendre réinventer la musique, affirme son point de vue à la fois complexe et singulier. Inget Nytt. est un album collégial, à la croisée des pratiques, des influences et des personnalités de chaque membre.

    L'arrivée de Linda Oláh en 2016 a redistribué les cartes précédemment réparties entre les membres de nOx.3. Le groupe avait été créé en 2013 autour de Rémi Fox (saxophones), Nicolas
    Fox (batterie) et Matthieu Naulleau (piano), accompagnés par leur ingénieur du son Valérian Langlais. ?Avec l'ajout d'une voix, chacun sonne différemment. Nous avons trouvé un son plus collectif, créé autour d'un même objectif : celui de créer de la musique à cinq en laissant de la place à chacun d'entre nous, en tenant compte de nos différentes directions artistiques. Le but était de créer un mélange unique, sur lequel il est difficile d'attribuer une étiquette?, décrit Nicolas Fox.

    Le pari de nOx.3 & Linda Oláh est audacieux et réussi : c'est avec une innocente impertinence qu'ils livrent une musique curieuse, ouverte sur le monde, aux multiples visages et influences. Ainsi, loin des carcans stylistiques, ils mêlent onirisme, boucles électroniques expérimentales et couleurs jazz, spontanéité sensible et distance froide. Les textes de Linda Oláh, Clément Bertrand et Matthieu Naulleau viennent enrichir, par l'élégance de leur interprétation, un univers sonore déjà étoffé.

    Après Waï Nox (Collectif Loo, 2015) et Nox Tape (Jazz Village, 2016), nOx.3 poursuit son indépendance musicale avec Linda Oláh. La liberté du son et de la création sont là, toujours formulées au pluriel, avec audace, singularité et modernité. Non, rien de nouveau en somme.


    Médéric COLLIGNON

    'L'enfant terrible', voilà comment on nomme Médéric Collignon et 'dérapages burlesques du chant ou grondements inquiétants' voilà ce qui se dit de ses prestations.

    Le parcours de Médéric est à l'image de son talent immense, dense ... boulimique ! On a le tournis en énumérant les formations, les expériences, les projets, les compositions? auxquels il a participé. Ce musicien à l'imagination débordante est passé par quasiment tous les styles possibles depuis le début de sa carrière : Salsa, Bal, Jazz 60'-70', Funk, Trash, New Orleans, R'n'B, Jazz contemporain, Jazz moderne, Ethno-Funk, Électronique? Alors comment présenter ce musicien "extra" ordinaire ?

    Ce qui impressionne d'abord chez lui c'est son énergie ? une masse d'énergie qui semble être inépuisable. Il suffit de l'avoir vu en concert où d'avoir écouté un de ses albums pour le savoir.
    Sur scène, il semble être partout : il décoche son cornet de poche pour envoyer très haut un phrasé tranchant, qu'il continue en vocalise pour soudain glisser un groove maîtrisé où sa voix accompagnée d'effets fait rouler une basse bien sentie et quand le rythme s'énerve ses doigts retombent alors sur un clavier korg avec des airs de voltigeur? Comme un maître marionnettiste, il manipule les instruments et les sons pour les pousser toujours plus loin. Médéric parle souvent de "montrécouter" sa musique, car il s'agit avant tout de "physique" : d'ondes, de collisions, de musiciens en action, de corps en mouvement? Et lorsque l'on s'approche un peu, on aperçoit les mécanismes qui régissent cette impressionnante "machine" : un regard, une main tendue, de petits gestes d'ici et de là. Toujours à l'écoute des autres, Médo, en chef d'orchestre discret, dirige ses musiciens à la manière d'un Miles Davis.
    Devant une telle maîtrise du jeu rythmique, de harmonique et de la direction, on a peu de peine à se rendre compte que Médéric est aussi un brillant compositeur. Il a (adapté et) réécrit avec talent "Porgy and Bess" pour son "Jus de Bocse", quartet survitaminé, en y apportant beaucoup de fraicheur et de liberté. Le résultat est désarmant, sorte d'opéra artificiel et multicolore, dense et puissant. Avec ce projet, Médéric a remporté le prix de la révélation Française de l'année (prix Frank Ténot) aux Victoires du Jazz 2007. Avec le même quartet, il sort un nouvel album "Shangri-Tunkashi-La" (autour de Bitches Brew) en février 2010 : un hommage aux années 1968-75 de Miles. Le groupe est récompensé en juillet 2010 par la Victoire du Jazz du meilleur Artiste ou Groupe de l'Année.

    « La première époque "électrique" de Miles, croisement de tant d'énergies, d'audaces, de détermination, de grâce et de beauté pure, me donne instinctivement l'envie de la comprendre et de la jouer. » Médéric

    Après Ennio Morricone et Miles Davis, c'est au tour de King Crimson de recevoir un traitement de faveur sorti de l'imagination déchaînée du cornettiste. Médéric et le Jus de Bocse s'associent à 2 quatuors à cordes dans ce projet et sortent l'album "A la recherche du roi fripé" en 2012.

    Aujourd'hui il s'attaque avec le Jus de Bocse à un nouveau projet "MoOvies" où il revisite des BO de films de Lalo Schifrin, David Shire ou Quincy Jones.

    Son énergie folle, Médéric la donne pour faire vivre sa musique? et l'on se met à rêver, nous aussi, qu'elle soit inépuisable.



    Tarifs

  • Tarif normal : 20€
  • Tarif réduit : 15€
  • Tarif étudiant : 7€
  • Entrée gratuite pour les moins de 12 ans



  • Vidéo

    youtu.be/FhfNPHu9YHI
    youtu.be/tsHJDv6iGHs
    youtu.be/8Xugyoi_pQM
    youtu.be/tYBDDhh2Yw0
    La vueLa cartePlus d'infos
     Logo  SALLE ADAGIO (Conservatoire de Musique)

    SALLE ADAGIO (Conservatoire de Musique)

    8, Place Marie-Louise 57100 Thionville

    Partager ce concert

    Partager sur Facebook

    Sinon...

    Les autres évènements : concert

    31 concerts à venir