L’agenda culturel messin

exposition
art de rue
Cet évènement est terminé, il s'est déroulé Du 19 août au 17 septembre 2017 de 10h à 18h

L’Ouvrage

Argancy
Visuel exposition

L’Ouvrage, c’est une exposition collective de street art : graffitis, peintures, installations, plus de 30 artistes se sont exprimés sur plus de 1500m² de surface peinte.

Un événement inédit en Moselle !




Coup de bombe
Le street art à l’ouvrage au coeur d’Argancy
Par Aurélia SALINAS • Journaliste de La Semaine • 18/08/2017 à 16h30

L’Ouvrage, c’est ainsi qu’a été baptisée cette démarche de création originale. A Argancy, une maison est investie par des artistes depuis le mois de mai. Les associations Une phase 2 styles et Familles rurales leur donnent carte blanche pour habiller de leurs couleurs tous les murs de l’édifice.Un projet collectif qui met le street art à l’honneur et fait d’Argancy un village à part.A découvrir à partir du 19 août.

Il pleut mais il peint. Sa toile est un mur, celui d’une maison. L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, ne se laisse pas facilement distraire. Les occasions sont rares. En réalité, il ne peint pas mais graffe. Pas sur les toits et les buildings d’une grande ville mais dans un village de Moselle.

Depuis quelques semaines, Argancy accueille les meilleurs graffeurs de France. Ils sont venus de Paris, Reims, Strasbourg, Nîmes, Toulouse. Certains ont été logés dans le presbytère du village, le curé leur ayant offert les chambres traditionnellement occupées par des scouts. Un décor surprenant pour ces artistes qui s’y sont sentis à leur aise.




L’homme qui peint une partie de la façade de la maison se nomme Vision, l’un des pionniers du graffiti en France. Il a débuté à l’âge de 15 ans et ne s’est « jamais arrêté ». Vision a commencé à éclabousser le mur de la maison hier (lundi) et ne sait pas quand il aura terminé son œuvre. « On ne sait jamais », explique-t-il. Comme lui, 38 artistes participent à l’Ouvrage, le bien nommé. Ils sont venus dessiner sur les murs de cette maison située aux numéros 5 et 7 de la rue de Bussière à Argancy. Matthieu alias Skule a lancé les invitations. Avec Alexandre Jouan, il est à l’origine de ce projet porté par deux associations : Une phase 2 styles, dont ils sont membres, et Famille rurales qui œuvrent pour que l’animation perdure dans les villages.

Ephémère


Skule est également membre du collectif Moulin Crew qui réunit une dizaine de graffeurs. Le chiffre n’est pas figé. Comme son nom l’indique, ce collectif est ouvert à tout départ ou arrivée. Il a organisé des expositions collectives à Toul et à Charleville-Mézières, sur des blocs d’immeubles. Jamais dans une maison de village. Celle d’Argancy va être entièrement réhabilitée pour accueillir des bureaux et des appartements mais avant, elle s’offre une parenthèse d’art éphémère. Skule habite dans le village et a proposé l’idée au maire, qui a été validée par le conseil municipal. Depuis le mois de mai, les habitants d’Argancy voient les façades de la maison se transformer. A l’intérieur, pratiquement toutes les pièces sont passées entre les mains des artistes. Le résultat est bluffant, comme un conte fantastique où les murs expriment des émotions plurielles. L’extérieur aussi se peuple de ces signatures. Tout cela est voué à disparaître à moins que les promoteurs décident de conserver l’allure de cette façade hors du commun.




Pour les graffeurs, c’est une habitude. Aucune de leur œuvre n’est amenée à résister au temps. « La photo que nous prenons est notre seul souvenir. Ce que devient notre peinture n’a pas d’importance », explique Skule. Carpe diem.

Skule accueille les artistes depuis le mois de mai et leur attribue un espace en fonction de leur univers et leur spécialité. Présent sur place 7 jours sur 7, le jeune homme porte ce projet à bout de bras. L’Ouvrage réunit des graffeurs, des peintres, des plasticiens, des illustrateurs. Tout ce que le street art compte de diversité. La plupart ont accepté sa proposition qui leur offre du matériel et surtout un espace de création où ils sont autorisés à laisser parler leur créativité en toute liberté. Ce qui n’est pas toujours le cas puisque le graff, qui par nature, trouve naissance dans la rue, doit parfois être réalisé de manière illicite. L’adrénaline produite par cette transgression fait partie intégrante de la création.



Régal


A Argancy, rien d’illégal que du régal. Qui aurait pu croire que ce village de 1300 habitants allait devenir la capitale du street art durant cet été ? Après avoir vu peindre les 1500 m2 de sa surface, la maison va ouvrir ses portes au public pour des visites programmées du 19 août au 17 septembre. Tous les week-ends, des groupes de 20 personnes pourront faire connaissance avec cet endroit pas comme les autres. Des animations ajouteront encore une dose d’art. Il faudrait être fou pour passer à côté de cette affaire.



Toutes les photos sont d’Aurélia Salinas




Lieux et horaires


  • 5 et 7 rue de Bussière, 57640 ARGANCY
  • Du 19 août au 17 septembre 2017, les week-ends uniquement de 10h à 18h
  • Partager cette exposition

    Partager sur Facebook

    Sinon...

    Les autres évènements : exposition

    En ce moment