L’agenda culturel messin

exposition
Cet évènement est terminé, il s'est déroulé Du 16 juin au 17 septembre 2017

REMPARTS (dans les rues de la ville)

Visuel exposition

Exposition photos sur le chemin des remparts de Metz.


Porté par le lycée Louis de Cormontaigne et par le collectif de photographes Bout d’essais, le projet «Remparts» s’inspire de l’architecture de la ville de Metz.


Être un rempart à toutes les formes de discrimination en mettant en valeur 12 grands personnages emblématiques de la ville de Metz, c’est à ce projet ambitieux qu’ont répondu 24 élèves de seconde. Guidés par le collectif Bout d’essais pour la photographie et par leurs professeurs pour l’écriture, ces jeunes ont pu découvrir au fil des mois la vie et les réalisations de ces immortels qui donnent un sens à leur ville. Accrochées sur les remparts de Metz, ces photographies prennent tout leur sens comme une ouverture, un rempart contre l’individualisme. Elles ont été réalisées au cours d’ateliers de création photographique animés par Bout d’essais à Tcrm-Blida, à l’Opéra-Théâtre et dans la ville de Metz.

Des visites guidées seront organisées par les élèves à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 16 et 17 septembre prochains.

Cette exposition permet de découvrir Metz en parcourant le chemin des remparts


Tous aux remparts... !


Certains paysages urbains d’aujourd’hui laissent apparaître les derniers vestiges architecturaux de la folie guerrière et meurtrière des hommes ivres de conquête et de domination. Les remparts, pièces maîtresses de ce passé, furent érigés pour protéger les cités et leur population des assauts répétés des armées. Les remparts, symbole de protection !
Si aujourd’hui ces édifices sont des lieux-mémoire, vestiges présents d’une histoire patrimoniale et architecturale, ils n’en sont pas moins des symboles d’une résistance moderne. Notre société doit aujourd’hui livrer des combats contre un obscurantisme dangereux. Ainsi la lutte s’inscrit également dans une résistance de protection. Notre jeunesse, guidée par les nobles valeurs républicaines de notre pays, trouve dans l’école des espaces où maîtres et élèves dialoguent, échangent sur les enjeux sociaux. Les maîtres modernes continuent avec devoir et conscience l’œuvre de transmission des savoirs tout en outillant l’élève afin qu’il aiguise sa pensée, qu’il construise sa réflexion, qu’il s’arme intellectuellement pour être un artisan de la liberté et de la tolérance.
C’est dans ce dessein que les élèves de la classe de seconde 1 du lycée Louis de Cormontaigne accompagnés de leurs professeurs nous proposent d’être des sentinelles vigilantes. Lutter contre toutes les formes de discrimination, en être un rempart pour participer à la construction d’un monde meilleur, respectueux de l’autre. Découvrons ensemble le cheminement de leur parcours, découvrons ensemble les messages d’humanisme qu’ils souhaitent nous faire partager au travers des parcours des grandes figures de Metz. Alors… tous aux remparts !

Arnaud Brossard,
Proviseur du lycée Louis de Cormontaigne à Metz




Avant-propos


Le lycée Louis de Cormontaigne de Metz, placé sous la direction d’Arnaud Brossard, Proviseur, propose un enseignement général, technologique, professionnel ainsi que des classes préparatoires aux grandes écoles et des sections de techniciens supérieurs. Plus de 1 300 élèves fréquentent quotidiennement les classes. Orienté vers les filières scientifiques, économiques et littéraires, le lycée Cormontaigne mène aussi au quotidien des projets expérimentaux, internationaux ou encore citoyens avec ses élèves. Des projets artistiques sont régulièrement conduits, ainsi que des rencontres avec d’autres établissements européens.
Porté par Pascale D’Ogna, professeur de Lettres et Yvon Weissgerber, professeur documentaliste, par Sandrine Creusot et Luc Dufrène du collectif de photographes Bout d’essais, le projet « Remparts » s’inspire de l’architecture de la ville de Metz, qui s’est développée jusqu’au XIXe siècle à l’intérieur de remparts successifs.
Être un rempart à toutes les formes de discrimination en mettant en valeur 12 grands personnages emblématiques de la ville de Metz, c’est à ce projet ambitieux qu’ont répondu 24 élèves de seconde. Guidés par le collectif Bout d’essais pour la photographie et par leurs professeurs pour l’écriture, ces jeunes ont pu découvrir au fil des mois la vie et les réalisations de ces immortels qui donnent un sens à leur ville.
Le choix de grandes figures messines telles que François de Guise, Auguste Migette, Jean-Marie Pelt, Johann Baptist Keune mais aussi l’Abbé Grégoire, Eugène Rolland, La Fayette, Marie Octavie Sturel et Jeanne Mélanie Paigné, Paul Tornow, Robert Schuman, François Rabelais sans oublier Louis de Cormontaigne, repose sur une formation spécifique à la recherche et à l’écriture, et se concrétise par la réalisation, à partir de portraits d’élèves, de la représentation de ces personnes remarquables de la région. Ces portraits sont juxtaposés à des lieux, monuments messins, à des plans de la ville de l’époque des personnages et à des questionnements d’élèves sur les discriminations.
Accrochées sur les remparts de Metz, ces photographies prennent tout leur sens comme une ouverture, un rempart contre l’individualisme. Elles ont été réalisées au cours d’ateliers de création photographique animés par Bout d’essais à Tcrm-Blida, à l’Opéra-Théâtre et dans la ville de Metz.
L’association messine Bout d’essais a pour vocation d’initier à la photographie d’une manière ludique et éducative, de favoriser la rencontre entre les publics et de nouveaux regards artistiques, de proposer une ouverture sur de nouvelles expérimentations.
En 2016, Bout d’essais a obtenu l’agrément Jeunesse et éducation populaire, un label de qualité qui reconnaît la valeur éducative de l’association.
Durant les ateliers, les élèves ont appris à manipuler le matériel du photographe, l’appareil de prise de vue, les éclairages professionnels. Ils ont été initiés à la photographie traditionnelle avec le développement d’un tirage argentique en laboratoire et ont découvert la photographie d’illustration avec les lieux messins liés historiquement aux personnages choisis. Tantôt auteurs, tantôt acteurs de leur image, les jeunes se sont mis dans la peau des personnages grâce aux accessoires semblables à ceux portés par ces illustres messins et ont imité au plus près leurs attitudes relevées sur des gravures, tableaux, photographies ou documents d’archives. Les créations graphiques ont été réalisées par Luc Dufrène.
« Remparts » a permis à cette classe de seconde de développer une éducation à l’image et à la sensibilité à travers la photographie, de s’investir dans un projet innovant et fédérateur et d’engager une réflexion aussi bien sur le plan artistique que social en contribuant à l’amélioration du vivre ensemble. S’exprimer hors du cadre scolaire, dans un lieu culturel comme à Tcrm-Blida, l’Opéra-Théâtre de Metz ou le musée de la Cour d’Or peut permettre à certains de retrouver du sens dans un cursus scolaire.
La vueLa cartePlus d'infos
 Logo La porte des Allemands

La porte des Allemands

Porte des Allemands 57000 Metz

Partager cette exposition

Partager sur Facebook

Sinon...

Les autres évènements : exposition

En ce moment